Susan fait du rangement. En rentrant, j’ai découvert sur la table du séjour
deux caisses emplies de livres, de magazines, de CD, de DVD.
J’y ai machinalement jeté un œil.
« Where does that come from ? » « From the attic. »
Quelle n’a pas été ma surprise de découvrir L’amour fou, deux Barthes
et surtout Les mots dans la peinture de Butor.
Le Breton et les Barthes n’étaient pas les miens, mais je ne possédais pas
le Butor et n’en avais même jamais entendu parler.
Les deux caisses ouvrent la théorie de tas d’autres qui, dans 10 jours,
vont aller combler un trottoir de la Braderie. Il n’était que juste et logique que j’en sois le premier bénéficiaire et j’ai immédiatement empoché le Butor que j’ai entamé ce matin…

26 août 2004