J’ai trouvé sur mon bureau un petit paquet cadeau sans aucun mot. J’ai pensé à Laura. Elle était dans la cuisine, je le lui ai demandé, c’était bien elle et je l’ai déballé le cadeau. C’était La part maudite de Bataille dont elle m’avait parlé il y a deux ou trois jours. J’en ignore tout. Je l’ai feuilleté dans le sofa jaune et attendant minuit et la disjonction du compteur d’électricité. C’est un essai, ça me semble ardu, mais je n’avais pas vraiment la tête à ça. L’électricité ne s’est pas coupée. Le mystère demeure…

 

31 décembre 2011