Ce midi, avec ma première cigarette, j’ai poursuivi mon étude de Fondamenta. Puis j’ai attrapé Plaisirs d’été pour en lire la moitié. C’est plaisant, frais, gai. Par moments, je pense à Maupassant, et à « Partie de campagne ». L’écriture est extrêmement simple, épurée. Tant mieux…

 

19 janvier 2013