Suite à un échange avec Innocent (voir mails), j’ai été amené à jeter un œil à mes Breton. En les compulsant un à un, je me suis rendu compte que certains d’entre eux comportaient un ex-libris, et parfois un marque-pages avec notes. Ils sont absents de journals, toutes catégories confondues. Mystère… Parmi ces livres, il y a Entretiens, avec un ex-libris de décembre 1989 et un marque-pages avec notes (pas de trace dans les journals) :

 

Pourquoi parler du merveilleux comme échappatoire de la réalité ?

Pourquoi la réalité doit-elle être médiocre ?

Pourquoi l’opposition, et déclarer l’un > à l’autre ?

 

22 décembre 2016