Allez donc savoir ce qui lui est passé par la tête lorsque, rentrant un soir à moitié fou de rage, il s’est jeté sur elle et, à l’aide, d’une canne de golf, l’a rouée de coups !...

« Comment veux-tu que je le sache ? » a fait Sylvie à Reine en sanglotant.

Reine n’a pas insisté et lui a assuré qu’elle pouvait rester le temps qu’elle voudrait.

Elle lui a proposé la chambre du second qui donne sur la cour ; mais Sylvie a refusé, a exigé qu’on l’installât au grenier, elle ne resterait qu’à cette condition.

« Au grenier ?

– Un jour, il viendra et comme il me connaît, jamais il ne pensera que j’ai pu accepter d’entrer dans le grenier. Et encore moins de m’y installer... »

C’était il y a huit jours, et depuis elle y est, depuis elle n’en est pas sortie, pelotonnée sous son édredon, transie de froid et de peur. Et depuis Brice n’a pas dessaoulé, et aujourd’hui il se trouve devant la porte d’entrée et s’apprête à sonner...