J’avais oublié de « récupérer » le Boulgakov dans les sacs d’Éléonore. Il est à présent à ma droite. Le titre exact est Le roman de monsieur de Molière. « C’est tout de même bizarre que Boulgakov – un Russe, en tout cas – ait fait un texte sur Molière », m’a dit Innocent. « En effet… » Je viens d’en lire les premières pages, à cette même table, sur cette même chaise. C’est prometteur…

 

21 octobre 2013