Je viens de passer une bonne partie de l’après-midi à mettre les livres d’Éléonore en ligne. Ce matin, même scénario, l’aube, les puces, Beckhouse et Cintre, à cette différence près qu’il a fait beau et que mes lombes ne m’ont pas du tout fait souffrir. Hier, j’ai rapporté trois livres dont La femme adultère suivie des Muets, de Camus. (J’y avais ajouté Gilda en DVD.)

 

30 août 2014