Je poursuis la lecture d’Alice. La succession n’est pas la même que dans la version Disney et je suis surpris de ne pas y retrouver les mêmes choses. Ainsi, la trouvaille des lettres formées par la fumée du caterpillar et dont il se sert comme langage ne figure pas dans le texte. Ça m’a extrêmement déçu. J’ai l’impression que la version Disney est plus riche et plus inventive que l’original. Mais j’attends la suite.

 

19 septembre 2006