Finalement, j’ai profité d’une accalmie pour sortir. Mon objectif était de retrouver la librairie près de San Polo (campo) où j’étais entré il y a quelques années. J’ai jeté un coup d’œil au plan avant de sortir et suis parti en me fiant à mon sens de l’orientation et à ma mémoire, celle de nos précédents séjours autant que celle ponctuelle liée à mon coup d’œil sur le plan. J’ai gagné S. Giaccomo dal’Orio, puis S. Agostin, puis S. Tomà et me suis retrouvé campo dai Frari, c’est-à-dire pas du tout dans la bonne direction. Finalement, j’ai pris la direction de l’Accademia où j’étais sûr de retrouver la librairie Toletta. C’est du côté de San Barnaba que je suis tombé sur une autre librairie que je n’avais jamais remarquée. J’en suis ressorti avec cinq livres dont Gli amori difficili de Calvino. Il y avait un choix considérable…

 

9 novembre 2009