À ma gauche, le n° XXX de L’intermédiaire des Casanovistes. À en croire l’avant-propos, ce serait le dernier – sans que de véritables raisons ne soient données (mais je n’ai fait que le survoler). (Peut-être, un jour, avait-il été décidé qu’il n’y aurait pas plus de trente numéros.) Ce n’est pas une mauvaise idée (et en même temps, je le regrette un peu)… Pour une fois, la couleur de la couverture est assez jolie…

 

21 novembre 2013