Parmi mes cadeaux, il y a le catalogue de l’exposition de Casanova à la BNF. J’hésitais à me l’acheter, Éléonore m’a demandé ce que je désirais pour Noël. Je le lui ai dit. Parmi la montagne des paquets, j’avais cherché à le repérer, je n’avais rien vu qui ressemble à un livre format catalogue. Puis Armel m’a tendu un énorme parallélépipède qui ne pouvait être qu’un livre, mais quel livre ? J’avais renoncé à celui de Casanova, d’autant qu’elle m’avait posé la question trois jours auparavant et je n’imaginais pas qu’il puisse arriver à temps. J’ai déballé le paquet : c’était bien lui, un gros et imposant ouvrage qui était à mille lieux de ce que je pouvais imaginer… Je l’ai mis sur le côté. C’était hier en fin d’après-midi. Au soir, en montant, je l’ai déposé sur mon second bureau. Je ne lui ai pas encore ôté son enveloppe de plastique. Je le découvrirai lorsque tout sera calme à la maison. Peut-être demain…

 

26 décembre 2011