Horreur ! comment ai-je pu me laisser emporter, me laisse prendre au piège de ce Branchu qui, de toute évidence, travaille en sous-main pour le pauvre ?

Il m'a suffi de comparer les premiers paragraphes de ces fameuses « mémoires » pour me rendre compte à quel point cet arrangement, dit « adaptation », arrangé, réduit en un bon français apte à satisfaire ledit pauvre, est une trahison, une falsification ! à quel point de même le style de Casanova est beau parce qu'authentique et indissociable du personnage qu'il est (quelle belle évidence !) ; à quel point aussi il faut être stupide pour penser qu'il est illisible et impropre à la satisfaction du plus grand nombre !

Que signifie donc cette « quasi-impossibilité » ?

 

21 janvier 2000