J’ai oublié de préciser le titre de cette livraison : « Splendeur et misères d’un courtisan ». Courtisan ! Je ne pouvais attendre mieux de cette revue putassière. Mais du moins, m’ont-ils donné l’envie de le relire. Je n’ai pris qu’une seule note :

 

59 2e col. $ « recherche du temps perdu »

Non, du temps, simplement.

« En joueur habitué à parier sur le hasard, en un ultime quitte ou double,

il choisit la carte de la résurrection du passé.

Il part à la rechercher du temps perdu. »

 

11 décembre 2011