Joie ! j’ai entre les mains le second tome de Casa qui, contre toute attente, est arrivé ! Je viens d’en prendre possession au Furet.

« Magnifique ! » me suis-je exclamé lorsque le vendeur me l’a tendu…

(Je crois que Loach devra patienter quelque temps, que j’ai pris sur les étagères de la souffrance ce matin…)