Francko m’a offert hier un livre en provenance de la librairie française d’Athènes, Kaufmann, Destins brisés, de Dinos Christianopoulos, édition bilingue. Je l’ai feuilleté, ai parcouru le texte grec, moderne. Je me suis aperçu que j’étais incapable de retrouver la prononciation moderne, que je la mêlais et la mélangeais avec celle de l’ancien. D’ici que je lise les kanji avec l’accent portugais…

 

1er juin 2004