On ne peut exiger de chacun qu'il soit bon écrivain, ou pour le moins, qu'il ait une « bonne plume ». On ne peut donc en vouloir à Sorlier pour sa grande maladresse et gaucherie d'écriture ; car c'est bien ce qu'il est : gauche et malhabile. Et c'est extrêmement gênant. Et d'une certaine manière inacceptable, même si cela a, par endroits, quelque chose de touchant... Des correcteurs; voire des nègres, ne s'imposeraient-ils pas en de pareils cas, ne serait-ce que pour éviter ce Vava conclua en me disant, du verbe « concluer » !...

Est-ce à cause de l'écriture que Chagall m'apparaît comme un être quelque peu falot, et même ordinaire (et je parle du personnage tel qu'il ressort de cet ouvrage à la bonne volonté et à la sincérité louables mais au fond particulièrement maigre) ?