Je l’ai entamé et m’arrête la page 36 ; c’est trop technique, un peu rébarbatif. Dommage. 

 

Note :

forte similitude avec l’italien, écriture, phonétique, postposition (16 à 19)

Il s’agit d’extraits des Serments de Strasbourg considérés comme le premier texte de langue dite française.

 

18 juin 2016