« L'interrogation sur lui-même, sur la conscience qu'il a désormais d'être un homme voué à la mélancolie, le mène à la rencontre avec Schopenhauer. La typologie de l'artiste mélancolique correspond en effet à l'imaginaire même de ce qui sera l'art métaphysique. Du point de vue du sujet, la mélancolie est caractérisée par une impuissance tant à être dans le monde qu'à atteindre cette plénitude de l'être où règneraient harmonie et perfection. Et chaque fois qu'un éclair dévoile un peu de cette perfection enfouie dans le monde, chaque fois réapparaît la douleur que cela reste insaisissable, tant la vision que l'on a des choses demeure intermittente, instable. »