« “ Je pensais à ces compositions senties profondément, ayant une Stimmung particulière, qu'on apercevrait au milieu de mille autres. ”

En fait, c'est la lecture de Nietzsche qui lui permettra de fonder sa recherche sur une poétique de la Stimmung en radicalisant ce concept dans sa signification originaire de consonance spirituelle. Le mot Stimmung, qui est apparu dans la langue allemande au XVIIIe siècle, au moment où le spiritualisme chrétien produisait un regain d'intérêt pour l'ordo amoris de saint Augustin, recouvre aujourd'hui une idée romantique. [...] À partir de sa plus lointaine origine historique, le concept de Stimmung exprime ainsi cette possibilité d'un accord entre le moi et le monde. Un accord qui, permettant d'atteindre à la plénitude de l'être, peut guérir, l'espace d'un instant, de toute mélancolie. »

 

Stimmung :

accord (musique), disposition, humeur, moral

(voir Stockhausen)

ordo amoris :

du bon ordre, de la disposition de l'amour