Depuis des mois qu’elle est là, à demeure, chez Guénolé, Ida n’a jamais vu une seule fois Anicet sortir plus d’une demi-heure : Anicet est un incorrigible casanier. Aussi, cette après-midi-là, lorsqu’il a enfilé sa veste et s’est tourné vers elle pour lui demander si ça ne la dérangerait pas de garder la boutique durant plusieurs heures, et éventuellement d’en assurer la fermeture si d’aventure il ne serait pas rentré, sa réaction première a été un sursaut de surprise et non pas un élan de joie.

Mais pensez donc, bien sûr, il n’y a pas de problème. Et il est parti. Et elle est restée seule au milieu de la cuisine, et puisque Guénolé était absent aussi – Guénolé auquel elle n’a pas voulu faire part de son projet –, seule dans la maison que depuis des semaines il lui tardait de passer au crible, de fouiller de fond en comble afin de dénicher des photographies de Gisèle qui prétendument n’existaient pas.