Treviso, ma stupéfaction, trois ans après, en découvrant un aérogare complètement neuf à côté de l’ancien abandonné. Nous sommes à une terrasse face à l’aéroport, prenons des speck avec du vin blanc. Il fait doux. (Les Chinois propriétaires, les Coréens/Chinois à Venise !) J’ai acheté deux livres à la librairie dont Le inchiese del commissario Collura, faute de mieux.