Alors que nous discutions Baudouin et moi, Claire qui surgit et me tend un livre en disant : « Pour m’excuser… » Puis disparaît, retourne à la boutique. C’est La vie en lunettes roses de Laurie Colwin.

« C’est traduit de l’anglais (américain), » dis-je à Baudouin. « Dommage. »

Mais pour s’excuser de quoi ?…

(Je me suis en outre acheté un nouveau Moleskine pour Venise

– ne pas oublier le cahier que Francko m’a offert lors de notre dernier séjour là-bas !)

 

5 février 2003