Curieux courrier : une simple enveloppe contenant deux minuscules publications qui consistent en un simple feuillet A4 plié en quatre et agrafée à une couverture. Sur l'une d'elles, un post-it. Ça vient de Toulouse, de toute évidence d’un éditeur à ma manière. Je n’en ai jamais entendu parler. Qui est ce Gilles Chétanian ? Le premier s’intitule Quatre textes d’introduction aux quatre parties de Empty words de Cage. Les éditions se nomment Contrat maint. (Éléonore me dit que c’est un coup de Mia ; Toulouse me fait aussi penser à Eusèbe ; mais y est-il toujours ? Mais l’un comme l’autre aurait laissé une marque de reconnaissance quelconque…)

(Je ne sais pas encore si je vais comparer la traduction avec l’original – c’est Pascal Poyet qui l’assure, sans doute le mystérieux « pp » du mot.)

 

23 février 2016