Crépin marche très mal. C’est dire que quel que soit le type de chaussure qu’il met, et quelle que puisse en être la qualité, il ne se passe pas un mois avant que Reine ne doive lui en racheter.

« Ce n’est pourtant pas faute d’avoir tenté de le corriger, de l’avoir envoyé chez divers spécialistes, » dit-elle à Roseline en cueillant de deux doigts sa tasse de café.

Spécialistes unanimes qui tous ont dû renoncer et qui, levant les bras d’impuissance ont soupiré :

« Il n’y a rien à faire. Nous n’y comprenons rien. C’est comme un vice de forme. À moins de lui greffer d’autres pieds, nous ne voyons pas comment y remédier... »

Pourtant, à le voir, on ne le dirait pas : à quatorze ans, il a tout ce que possède n’importe quel garçon de quatorze ans en bonne santé, et on voudrait déceler dans sa démarche un quelconque défaut, une quelconque anomalie ou différence, que l’on n’y arriverait pas.

Alors ?