Revue italienne trouvée sur un étal de la Braderie.
Riche ouvrage technique et théorique, bellement illustré.
Je relève :

p. 29 : de l’intervention de Masolino dans le beau Tribut de Masaccio.
Puis, p. 39 : « lecture » fouillée, très fouillée du même Tribut. Palpitant.
Puis p. 56 : réflexion critique et stylistique à partir du Saper vedere (Savoir voir) de Matteo Marangoni.
Puis p. 81 : longue étude du Nature et art du movement introduit par Gyorgy Kepes.
Enfin, p. 87 : le problème des proportions harmoniques que je viens d’aborder.

19 septembre 1997