Cela fait du reste quelque temps (jours ? davantage ? – qu’est-ce que « davantage que quelques jours » ?) que je n’ai pas le goût (ni la tête, surtout la tête) à la lecture. J’ai décidé de faire le tri de ma tablette personnelle, dans le salon, contre la fenêtre de la rue et à la droite du 2e sofa (divan ?).

Tout d’abord, l’enveloppe contenant l’invitation pour Gussignies. Puis dans le 1er tome de Casa, Le philosophe et le théologien que je ne pense pas poursuivre.