Sur le laptop fermé repose un exemplaire de Zoroastro de Louis de Cahusac que je suis allé chercher sur l’autre bureau où il m'attendait depuis une quinzaine de jours. Il était joint au dernier numéro de L’intermédiaire des casanovistes, beau cadeau qui rattrape un peu la maigreur du contenu dudit intermédiaire. Bel ouvrage de très belle facture encore que je me demande si je vais le lire puisqu’il est traduit du français. Mais je sais que je le lirai quand même d’autant qu’y figure un ajout de Casanova. C’est du moins ce qu’indique la couverture « traduzione dal francese ed addatamento di Giacomo Casanova ». Je l’ai feuilleté à plusieurs reprises et pour l’heure, je ne l'ai pas trouvé. Et s’il y est (sous quelle forme ?), est-il lui aussi traduit du français ? Il n’empêche que l’objet, comportant des illustrations de qualité, mérite que je m’y attarde même si a priori le texte ne m’attire guère… Et qui est ce Cahusac-là?

 

3 janvier 2011