Éditions Klincksieck, 1971. Derain, Dufy, Picasso, gravures sur bois pour l'occasion, illustrant Apollinaire, Max Jacob : L'Enchanteur pourrissant, Le Bestiaire, Saint Matorel, puis une étude exhaustive sur l'expérience esthétique de l'illustration. L'ouvrage est sobre, très agréable. Avec une typo très noire qui chatouille le doigt. Je l'ai feuilleté page par page, m'y arrêtant de-ci de-là, regrettant de n'avoir pas le loisir nécessaire de le lire de bout en bout. Le sujet ne me touche pas particulièrement, mais j'aimerais néanmoins y accorder un jour toute mon attention, pour le simple plaisir de l'accès à un monde étranger, ou pour le moins un peu éloigné de mes préoccupations (encore qu'en l'occurrence, il faudrait passer outre le style, scolaire, conventionnel, ce qui suppose une bonne dose d'indulgence et de bonne humeur). Belles reproductions noir et blanc.

28 octobre 1997