Lever 10 h 00, Francko et Johannes qui arrivent une heure plus tard, nous partons pour les puces de Roncq, celles-là même où il y a 8 ans j’ai trouvé la Mercedes. Parcours de ces puces gigantesques où je ne réussis à dégoter que trois livres, dont ce Duras inconnu et sale. J’arrive le premier au café rouge au milieu de la côte qui était notre point de rendez-vous. J’y prends deux cafés en entamant Mocky et l'autre Duras, L’Amour. Johannes et Francko me confient leur butin pour poursuivre leur route. Je reprends ma lecture un peu distraite dans ce milieu d’agitation qui, malgré tout, parvient encore à me charmer.

 

15 mai 2006