Georges a trois amis : Florent, Davy et Dimitri.

Florent, frère de Serge et de Firmin, est un garçon sage et tempéré. Déjà parfaitement maître de lui-même, alors qu’il a à peine quatorze ans, il a obtenu sans la moindre difficulté d’Aymar et de Fleur, ses parents, la permission d’accompagner Georges à l’étranger durant le mois de juillet. C’est lui qui est responsable du choix à l’aveugle des lectures de Georges pour ce mois en particulier.

Davy, dont Apollinaire a la garde depuis trois ans, est un enfant désinvolte, insouciant et léger. Il passe ses journées à lire des B.D. et à écouter les hits au casque de son baladeur. Ses notes scolaires sont exécrables, et si Georges accepte sa compagnie, c’est pour ne pas avoir à regretter un jour de ne s’être entouré que d’austérité et de silence : Davy est la soupape nécessaire à son enfance d’étude et de réflexion.