N'ai pu passer devant le bouquiniste de la rue Henri Kolb, à deux pas de chez moi, sans y entrer. En suis ressorti avec quatre livres. Ce qui ne nuira pas trop à mon budget (20 F l'ensemble !), mais ne fait qu'accroître mon inquiétude face à mon indisposition de lecture : j'achète et ne lis pas. En tout cas, peu, très peu, et avec beaucoup de difficultés. Mélange d'agacement et d'indifférence... Parmi ces quatre livres : Justine, Durrell, 1960, original français, lu aussi bien en français qu'en anglais, mais je ne possédais pas cette édition. Que je ne pouvais laisser passer (réflexe encore vivant ; ainsi tout n'est pas tout à fait éteint en moi ;
je réagis encore !).

28 septembre 1996