Loggia. En me penchant, je vois le coucher du soleil. Un jeune couple, seul, sur la plage ; elle trace du talon un énorme cœur ; elle rit (je suis stupéfait, à chaque fois, de la portée des bruits et des voix sur la plage – mais c’est certainement dû à la façade de l'immeuble). Je viens de m’installer avec un café et La Douleur (après avoir vainement tenté de poursuivre La promesse de l’aube). Comment compter lire avec toutes ces couleurs, toutes ces lumières de fin du jour ?