Depuis que Marguerite écrit, il y a beaucoup de gens qui écrivent comme elle.

Ici, on dirait qu'elle écrit comme ceux qui écrivent comme elle...

Je ne comprends pas, je ne suis pas. S'il n'y avait pas eu le nom, je n'aurais pas su, pas reconnu. Mais aurais-je aimé ? aurais-je pu aimer ?

Par moments, on dirait du Bobin. En fait, c'est ça : c'est entre Duras et Bobin, ou Boras. Quelque chose comme ça. Peut-être l'ont-ils écrit à deux...

Quoi qu'il en soit, je reste perplexe. Et puis, il y a ces « brothers and sisters » qui me confondent un peu. Je ne comprends pas bien. Pourquoi cela ?...

J'attendais malgré tout une explication, quelque chose comme un commentaire, une post-face, qui m'aurait permis de m'y retrouver, de comprendre. Non pas l'histoire, bien entendu, mais pourquoi cette histoire-là chez elle et de cette façon-là... Effectivement, il y a un commentaire. Mais qui n'explique rien.

Que ce soit basé sur des faits réels (un film ? intitulé Les Enfants ?

et alors ? et après ?) ne change rien à l'affaire...

Et en quoi le fait que ce soit basé sur des faits « réels » soit important

pour une histoire qui n'a que faire de faits, réels ou non ?...

 

19 janvier 1994