Plaquette séduisante d'une vingtaine de pages non massicotées chez L'Échoppe, collection « Envois ». Le texte, de six pages exactement, se lit en trois minutes.
L'artiste vu comme « être médiumnique ». Se présente davantage comme une amorce, un plan développé, que comme une véritable réflexion. Ça restera au rang de la curiosité...
Suit la traduction en anglais, le texte ayant été donné en conférence à Houston en 1957.
C'est Duchamp lui-même qui le traduit en français...
(Comme je le fais lorsque c'est possible, j'ai lu l'ensemble sans en couper les pages. Petite tente, petit chapeau...)

23 novembre 1999