Près de chez ma mère, un bouquiniste vient d'ouvrir : Livr'Occase. Je n'ai pu faire autrement que d’y passer. C’est du vrac, beaucoup de poches, pas grand-chose dans l'ensemble ; et un peu cher. J'en suis tout de même sorti avec Lettres intimes de Delacroix, à l'Imaginaire, Gallimard.

C'est la première fois que, dans une boutique, je vois des livres posés sur les étagères couchés et empilés et non debout et alignés... C’est ouvert depuis trois mois ; vu la situation, sortie de ville dans une cité anciennement minière, je ne lui donne pas six mois de plus...

 

10 juillet 2000