J’ai fait des courses chez Match, ce qui m’a donné l’occasion de tomber sur Didier, puis d’acheter un livre en prévision des queues, puis, alors que je l’entamais, de me faire accrocher par une gamine noire qui se trouvait avec une dame devant moi. Elle avait le visage peinturluré, m’a dit s’appeler Eugénie et que c’était sa fête ; puis elle s’est mise à faire le détail du contenu de mon chariot en me prenant à partie. « Laisse monsieur lire son journal », lui a dit la dame à un moment donné. J’ai regardé en deux fois mon Folio avant de lui dire qu’elle ne m’embêtait pas du tout. Je l’ai terminé après le repas dans le salon de lecture tandis que Susan regardait la télé, ce qu’elle a fait pratiquement toute la journée : je l’ai découverte devant en descendant l’escalier à 13 h 00 ! Je n’en revenais pas ! Mise en bouche (je cherche en vain le rapport avec le texte) est un drôle de texte dont je ne saisis pas bien la raison d’être. Je vais en parler à Bernard.

C’est le Folio 4 758 !

 

8 février 2009