L'autocombustion spontanée serait dans Le docteur Pascal dont Sacha nous a parlé ce même soir chez Aldo. Sacha lit et relit sans cesse la saga des Rougon-Macquart. Il ne peut s'en empêcher. Il n'est pas dupe le moins du monde, mais ne peut s'empêcher d'y replonger. Je lui ai promis de lire
Le Docteur Pascal, ce que j'ai commencé à faire hier. C'est le livre d'avant-hier.

2 février 1998