Dans la collection la Collection, de chez POL. Très jolis petits livres à moindre coût... Ce n'est pas du grand Fedor, mais c'est suffisamment intéressant pour être mentionné. Question : comment se fait-il que le style, le ton, cette formulation « maladroite », littérale, soient communes aux différents traducteurs, chose que l'on ne retrouve pas, autant que je m'en souvienne, chez les autres Russes ?

 

3 octobre 1995