Hier soir, alors que Jérôme était en bas avec Éléonore et Samuel, j’ai regardé L’Anglaise et le Duc sur mon laptop. C’est magnifique. La tentative de reconstitution du Paris de la Révolution par incrustation des personnages dans des tableaux produit un effet extraordinaire, rend tangible cette époque (ainsi que les intérieurs où l’effet recherché est pictural). Lucy Russel (qui est-elle ? d’où vient-elle ?) est saisissante, et l’histoire étonnante… C’est le deuxième film (le second à ma connaissance, je vais vérifier) de Rohmer en costumes, avec Histoire d’O. Je suis quand même très étonné qu’il soit sorti de sa contemporanéité habituelle, constante, pour se plonger dans l’Histoire et la traiter d’une manière tout aussi réaliste (encore que ? est-ce réaliste ?).

C'est tiré, ou inspiré, d'un journal authentique, d'une certaine Grace Elliott...

Je viens de le commander : Journal of my life during the French Revolution.

 

10 septembre 2010