Je l’ai reçu et entamé aussitôt après le repas. J’en ai lu cent vingt pages. C’est un fac-similé de l’édition de 1859. C’est passionnant, encore que je me pose la question de savoir si je lui aurais accordé autant d’intérêt si je n’avais pas su l’histoire auparavant, si je n’avais pas vu le film. C’est extrêmement fidèle.

 

17 septembre 2010