Passage aux puces de Lys.

Que des saloperies, saletés en tous genres.

J'ai eu beaucoup de mal à en rapporter un seul et unique livre,

Le pendule de Foucault, qu'en d'autres circonstances, je n'aurais peut-être même pas regardé. Mais je ne pouvais rentrer les mains vides.

Ce qui n'est pas le problème de Susan qui s'est chargée (et moi de même par la même occasion) de diverses bricoles dont à peine le dixième peut mériter le nom d'utilité...

D'où une certaine mauvaise humeur de ma part...

 

8 mai 2001