« Je défie l'homme de prouver que Dieu ne vit pas aussi bien dans le parfum fugitif de cette fleur et dans la vie éphémère de ce moustique et dans l'inertie millénaire de ce caillou que dans le cerveau de l'homme. Mais je défie Dieu de prouver qu'il existe hors de l'énergie de l'homme à le tirer du chaos. »