Note inspirée par la lecture de la page 56 :

« Je me demande dans quelle mesure, je ne ferais pas un bon Chrétien. »

La phrase inspiratrice étant : « Ici Spinoza, après Maïmonde, qui voyait dans le Bien la connaissance du Vrai, s'accorde entièrement avec Jésus qui nous a prouvé tout cela en nous montrant par l'exemple que le moyen de la connaissance est l'amour. » (Il va sans dire que seuls les derniers mots ont mon adhésion.) Ce qui m'a amené à ceci : « Il m'est arrivé, à maintes reprises, à une époque, de m'imaginer moine, vie de réclusion et de réflexion dans une clôture hors du monde. Ce jusqu'à ce qu'éclate dans mon esprit cette idée épouvantable qu'autour de moi et ce jusqu'à ma mort il n'y aurait eu que des hommes ! »
Ouf...

5 décembre 1996