Quoi que François soit amené à faire, quel que soit l’endroit où François se rend, qui que soit la personne à qui François se donne, il est toujours assis.

« Il est impotent ou quoi ?

– Non. Pourquoi ?

– Mais alors ?

– Alors ? (un temps) J’sais pas. Il a toujours été comme ça... »

Et ce n’est pas la moindre de ses particularités, loin s’en faut...