Actualités glanées au fil des chaînes – notre consternation face à l’inanité et à la bêtise racoleuse de celles d’Antenne 2 où, entre autres choses, l’on apprend que Marie Trintignant aurait été « bousculée », d’où l’hémorragie cérébrale et le coma mortel ! Je m’étais promis d’aller me coucher à 23 h 00. À cette heure-là, je suis monté jeter un coup d’œil à ma souffrance (dédaignant superbement l’ordinateur auquel je n’ai pas jeté un regard) d’où, après de longues minutes de tâtonnements, j’ai tiré La tête de l’hydre de Fuentes. Je l’ai entamé en bas avec ma 7e cigarette avant d’aller le poursuivre au lit jusqu’à minuit trente. Bon choix. C’était exactement le type de texte qu’il me fallait, soit du roman traditionnel un peu secoué…

 

30 juillet 2003