Poursuis Tendre est la nuit. Je pense tout de même le terminer demain. Mais sans grand enthousiasme. Ce n'est pas que cela ne soit pas bon, mais décidément je n'accroche pas. Il y a dans ce livre, comme les précédents de lui que j'ai lus, quelque chose qui fait que je ne parviens pas à y entrer. Ou seulement par moments. Assez brefs. Curieux. Je ne distingue pas bien ce qui ne colle pas entre lui et moi...

13 novembre 1990 (lettre à B***)