Il est 1 h 15, et laissant ses pas seuls agir, elle passe sous Jean Baptiste dans sa niche et vire à gauche en direction du Turandot où, comme à l'accoutumée, elle va prendre un der-nier verre avant de se coucher.

Elle y entre à ce moment précis où, sur le Non piangere du deuxième acte, Joseph se met à pleurer, soutenu par Charles et Gautier ; Gautier qui, de la même manière qu'il s'est précipité à la rescousse de Charles ne pouvant plus soutenir seul le corps du pauvre Joseph, se précipite vers Julie, Julie dont il est le seul à profiter du nez, ce nez long et fortement busqué qui ne la fait pas belle, ni jolie, ni même mignonne, mais qui confère à son visage un indéniable attrait, alors que dans tout autre figure il serait une difformité.

Il le lui embrasse, juste un baiser du bout des lèvres, puis la serre contre lui, n'oubliant pas de placer dans cette tendre étreinte sa conscience d'être la seule personne au monde à savoir qu'elle est Julie, animatrice de De vous à moi, de minuit à une heure du matin, sur les ondes de la radio J.B.S...