Le roi de trèfle est tombé, puis le 7 de pique, et enfin la dame de carreau, la dame qui a permis à mon voisin de droite de remporter le dernier pli, pli auquel je n’ai pas participé puisque je n’avais plus de cartes en mains (et quand bien même le jeu aurait-il été complet, cette dernière carte n’eût pu être que le valet de cœur, et que peut le valet de cœur contre la dame de carreau, souveraine en la circonstance ?).

Chacun dans sa pénombre et en silence a compté ses plis et ses points ; puis, à haute voix, a annoncé son résultat ; que personne n’a jugé bon d’inscrire tant il était évident, à la vue du seul et unique pli que j’avais à proposer, que j’avais perdu cette première partie.