Germaine fut déléguée à l'écriture et à l'archivage. C'était le moins que l'on pût faire pour cette fille qui croit que chaque seconde est « un mot dans le Grand Livre du Temps » [sic]...