Pas grand-chose. Télé, un recueil de Gombrowicz destiné au départ à la vente, trois nouvelles parues chez « Folio 2 euros », extraites d’un recueil plus important : « Le festin chez la comtesse Fritouille », « Meurtre avec préméditation », « Virginité ». Quelle étrangeté. Je n’ai pas le souvenir de cet aspect-là chez lui (mais, après vérification, il avait une vingtaine d’années et ce sont bien les textes d’un jeune enflammé – quoique), loufoquerie, absurdité, burlesque, farce (bien à la manière slave, dans le fond). Je pense que je vais le conserver…

 

8 mars 2017